Amérique du nord Carnet de voyages Québec

3 activités à essayer dans les Laurentides en hiver (autres que le ski)

Pour ceux et celles qui me suivent sur les réseaux sociaux, vous avez certainement vu passer quelques-unes de mes publications de la fin de semaine dernière lorsque j’étais dans la région des Laurentides dans le cadre de la campagne organisée par Voyage NumeriQC, le Défi hiver 2019. Suite à ce week-end où je suis passée par toute une gamme d’émotions, je vous livre ici 3 activités à faire en hiver dans les Laurentides autres que le ski.

*Je vous invite également à lire mon article sur la campagne de 2018 dans la région du Saguenay en hiver.

Les Laurentides en hiver

3 activités hivernales dans la région des Laurentides

Lorsque l’on pense à la région des Laurentides, on songe automatiquement aux montagnes et du même coup au ski. On ne se le cachera pas, la plupart des gens qui visitent les Laurentides en hiver s’y rendent pour exercer ce sport. Ce qui est totalement compréhensible puisque l’on retrouve dans la région plusieurs sommets bien populaires, dont le Mont St-Sauveur, le Mont-Tremblant, le Mont-Blanc, etc. Bref, il ne manque pas d’endroits où dévaler les pentes. Pour ma part, j’ai dû visiter les Laurentides plus d’une centaine de fois, toujours pour cette raison. Cette fois-ci, je suis sortie de ma zone de confort en faisant l’essai de 2 sports que je n’avais jamais eu la chance de tester, la Via Ferrata et le Fat Bike, et j’ai eu énormément de plaisir encore une fois à glisser aux Glissades des Pays d’en Haut.

La fin de semaine a débuté bien tranquillement le vendredi soir lorsque je suis arrivée à l‘Hôtel du Mont-Gabriel en compagnie de Marie-Pier du blogue Nomade Magazine. On en a profité pour manger directement sur place et se reposer puisqu’on savait que les défis n’allaient pas être de tout repos.

La vue de ma chambre dans les Laurentides en hiver

Rire aux éclats aux Glissades des Pays d’en Haut

Samedi matin, on s’est dirigées vers les Glissades des Pays d’en Haut afin de s’affronter lors du défi numéro un qui consistait à garder les bras dans les airs le plus longtemps possible lors de la descente en Vortex. Malheureusement, le bolide s’est arrêté complètement en plein milieu de la pente, notre poids n’étant pas assez élevé. Disons, qu’on en a ri un bon coup et que nous avons terminé à égalité pour ce premier défi. Malgré que le Vortex ne nous a pas fait vivre d’émotions fortes, ça a été le cas pour la tornade (ma préférée) et les autres glissades sur tube. Je me suis sentie retomber en enfance et je serais bien restée toute la journée sur place à glisser et à avoir du plaisir.

Glissades des Pays d'en haut

 

Surmonter sa peur des hauteurs (ou non) en Via Ferrata au Tyroparc de Sainte-Agathe-des-Monts

Je ne vous le cacherai pas, quand j’ai appris que la deuxième activité du Défi Hiver 2019 était la Via Ferrata au Tyroparc, j’ai tout de suite commencé à avoir peur. Depuis une mauvaise expérience à arbre en arbre, je n’avais plus fait ce type d’activité. Moi qui pourtant garde d’excellents souvenirs du bungee et du parachute, aussi ironiquement que cela puisse paraitre, j’ai le vertige à seulement 40 mètres dans les airs. Le défi de la Via Ferrata allait inévitablement être assez difficile pour moi…

Une fois arrivée sur place, j’étais confiante. Jusqu’à ce qu’arrive le moment du départ. Dès la première planche branlante à traverser, j’ai voulu faire demi-tour. Une chance que Marie-Pier et le guide m’ont convaincu de continuer. J’aurais vraiment été déçu de moi-même si j’avais abandonné aussi rapidement. J’ai finalement réussi à me rendre presqu’à la toute fin du parcours, malgré la peur et l’épuisement. Je me suis dépassée et c’est ce qui compte! J’ai finalement rejoint le bâtiment principal pour apprendre qu’on allait me remonter en haut en motoneige afin que je puisse moi aussi faire l’expérience de la tyrolienne. Une chance! C’était selon moi la meilleure partie de la journée. Le soleil a décidé à ce moment-là de se pointer le nez, la vue était magnifique, j’étais zen…

Évidemment, je n’ai pas remporté le défi qui consistait cette fois-ci à définir laquelle de nous deux était la plus à l’aise de se déplacer en Via Ferrata. Malgré cela, je me suis bien récompensée de mes efforts au Spago avec de bonnes pâtes et un bon verre de vin blanc.

Si vous n’avez pas le vertige et que le fait de devoir s’accrocher à une paroi rocheuse à 60 mètres au-dessus du sol ne vous fait pas peur, bien sûr, la Via Ferrata est une activité d’hiver à essayer dans les Laurentides.

Quoi faire en hiver dans les Laurentides?

Activité hivernale dans les Laurentides : la Via Ferrata

Essayer le Fat Bike dans le Parc National d’Oka

Dimanche matin, c’était direction le Parc National d’Oka. D’ailleurs, le saviez-vous que ce parc faisait partie des Laurentides? Eh bien moi non! Finalement, les Laurentides, c’est encore plus grand que je croyais.

Nous devions nous rendre sur place pour s’affronter encore une fois lors du troisième et dernier défi du Défi Hiver 2019 qui se voulait être une course de 1,7km dans les sentiers du parc, en Fat Bike. J’étais depuis longtemps bien intrigué par ce sport et bien contente d’en faire l’essai. Ce n’est pas de tout repos, mais j’ai trouvé l’expérience vraiment très agréable, malgré que j’ai encore une fois perdu le défi.   Il faudrait peut-être que je me remette à l’entraînement. Je pense sincèrement  refaire du Fat Bike prochainement. Il existe une boucle de 6km dans le Parc qui m’intéresse beaucoup.

*Bien sûr, vous pouvez faire la location du vélo directement sur place.

Le Fat Bike, activité hivernale au Parc National d'Oka

Je suis revenue à la maison bien satisfaite de ce week-end dans les Laurentides qui m’a permis d’avoir un regard différent sur mon Québec. Bien sûr, j’avais déjà à maintes reprises mis les pieds dans cette magnifique région du Québec. Par contre, je me suis surprise à la regarder différemment cette fois-ci, avec un autre oeil, avec un oeil de voyageuse. Plus je voyage à l’autre bout du monde et plus je pose un regard complètement différent sur ce qui m’entoure chez moi. Je prends davantage conscience de la beauté des lieux, de la chaleur des gens, des détails architecturaux, de la splendeur des montagnes, du charme de l’hiver.

En tant que Québécoise, j’ai l’impression qu’on oublie souvent à quel point l’hiver a ses attraits. Combien de fois on entend dire qu’on a donc hâte que l’hiver finisse ou qu’on est plus capable de pelleter? Trop souvent…

Lorsque je rencontre des gens d’ailleurs dans le monde lors de mes voyages, ils me parlent souvent de leur rêve de voir de la neige, du côté absolument féérique que l’on retrouve au Québec lors de la saison froide. À mon avis, il faut prendre le temps de voyager chez soi. De voir notre Québec d’un autre angle. D’apprécier ce qui nous entoure. Tout près.

Tu es sur Pinterest? Épingle cet article!

Dans le cadre de cette campagne, j’ai été invité et rémunéré par l’office du tourisme des Laurentides et La Cordée Plein Air dans le cadre de la campagne #pasfretteauQC. Par contre, mes opinions et expériences restent authentiques et non influencées. 

Reçois ici mon guide GRATUIT pour économiser à la maison afin de VOYAGER PLUS

Capture d%e2%80%99%c3%a9cran 2018 01 25 %c3%a0 10.13.52

Incris-toi pour recevoir les derniers articles, les nouvelles et les codes promo exclusifs.

Tu ne recevras jamais de spam. Il est toujours possible de se désinscrire. Powered by ConvertKit

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply