Asie Carnet de voyages Japon

Roadtrip au Japon en voiture : 2 semaines de liberté sur les routes japonaises

Si vous partez pour un voyage au pays du soleil levant et que vous avez envie de découvrir des régions moins touristiques et loin des itinéraires classiques, faire la location d’une voiture peut être une excellente solution. Partez pour un road trip au Japon en voiture et vous ne le regretterez pas, c’est certain! 

En juillet dernier, je retournais enfin au Japon!

J’en avais tant rêvé depuis mon dernier voyage sur place en 2020 et surtout depuis notre retour de 2 mois en Thaïlande. Cette fois-ci, nous étions accompagnées de notre fils de 19 mois. J’étais tellement heureuse de redécouvrir le pays du soleil levant avec lui, mais je savais que j’allais devoir adapter notre façon de voyager pour nous faciliter la vie. Je ne voulais pas passer mon temps dans les trains et je tenais à privilégier les lieux en nature, contrairement à mes 2 autres périples dans le pays. Avec du recul, j’aurais réduit notre séjour à Tokyo car la chaleur de fin juillet était insupportable et que mon fils a préféré de loin tous les autres lieux que nous avons visité lors de notre road trip.

Le village de Magome au Japon

Faire la location d’une voiture au Japon : les avantages et les inconvénients d’un road trip au Japon

Les avantages d’un roadtrip en voiture au Japon

Pour faire la location d’une voiture au Japon, vous pouvez vérifier les offres sur le site Discover cars qui fait la comparaison entre plusieurs entreprises de location.

Les routes en parfait état : 

Les routes au Japon sont en PARFAIT état. Incroyable si l’on compare au Canada… C’était un réel charme de conduire sur les routes japonaises. Autant dans les montagnes que sur les autoroutes ou dans les tunnels, la conduite est simple et facile et tout se fait sur des routes qui semblent toujours neuves.

La liberté totale : 

Évidemment, l’avantage numéro 1 de se déplacer en voiture est de pouvoir aller partout sans aucune restriction et ce, à l’heure que l’on désire. Le système de trains et de bus est extrêmement bien développé au Japon et fonctionne vraiment très bien, mais reste que cela ne permet pas d’arrêter où l’on veut et l’on doit tout de même se promener avec nos valises dans les gares. J’ai trouvé le fait de faire ce road trip au Japon en voiture vraiment plus simple que je le croyais.

Les inconvénients de se déplacer en voiture au Japon

Le prix des péages : 

Les péages coûtent cher au Japon, très cher. Il faut prendre cela inévitablement en compte dans le budget de la location d’une voiture, surtout si vous comptez faire de très grandes distances en utilisant les autoroutes. De notre côté, cela nous a coûté 150$ CAD pour nos 2 semaines et nous n’avons pas toujours utilisé l’autoroute lors de nos déplacements. Nous sommes également restés dans seulement 2 régions, donc ça aurait pu coûter plusieurs centaines de $ si nous avions décidé d’aller jusqu’à Kyushu ou Hokkaido par exemple.

Les stationnements :

Les stationnements sont également assez dispendieux en ville parfois. Par contre, j’ai presque toujours trouvé des hébergements avec stationnement. Ce n’était pas le cas à Ito sur la péninsule d’Izu, mais le stationnement public était à 80m de l’hôtel. Il faut s’attendre à payer entre 5 et 15$ par jour. Vous pouvez utiliser Google Maps pour trouver les stationnements près de vous.

Les choses à ne pas oublier lorsque l’on fait la location d’une voiture au Japon

– Vous devez vous assurer d’avoir le permis de conduire international (si vous êtes Canadien). Vous pouvez l’obtenir en 15 minutes au CAA pour 25$. Pour les Européens, le permis international ne fonctionne pas. Il faut le faire traduire en japonais.

– Demandez à la compagnie de location de vous fournir une carte ETC. Cette carte additionnera automatiquement tous vos passages aux bornes de péages et vous n’aurez donc pas à avoir toujours de la monnaie sur vous. Cela facilite énormément les déplacements. Lorsque vous remettrez la voiture, on vous chargera le montant total.

– Assurez-vous d’avoir un GPS dans la voiture ou des données sur votre téléphone pour utiliser Google. Vous pourrez choisir les routes en fonction de si vous voulez passer par les autoroutes avec péages ou les petites routes de campagne.

– Ne vous fiez surtout pas aux couleurs des sortes d’essences. Parfois le vert est du régulier et parfois c’est du diesel. J’ai d’ailleurs eu une mésaventure de mon côté avec cela… J’ai mis du diesel dans une voiture à essence. Évidemment elle a cessé de fonctionner en 2 minutes… Ne faites pas la même erreur que moi! Je vous conseille d’aller dans des station service avec service et de préciser RE-GU-LA, ils comprendront.

– Lorsque vous êtes près de Tokyo, les temps de trajet sont souvent plus longs que ce qu’indique le GPS, car il y a beaucoup de traffic en périphérie de la ville. Il faut prendre cela en considération, surtout si vous devez remettre la voiture à l’aéroport et que vous avez un vol de prévu.

– Lorsque vous sortirez de Tokyo, je vous conseille de bien regarder le chemin avant et les noms et numéros de sorties que vous allez devoir prendre. Malheureusement, les tunnels sont extrêmement longs dans Tokyo et les GPS ne fonctionnent plus à un moment. Mieux vaut savoir où l’on va avant d’entrer dans ceux-ci. J’ai dû sortir en plein Shinjuku pour retrouver mon chemin!

– Pour inscrire l’adresse dans le GPS de la voiture, vous pouvez utiliser le numéro de téléphone de l’endroit, ça fonctionne souvent très bien et c’est plus simple.

L’Itinéraire de notre voyage au Japon qui comprend 2 semaines de road trip au Japon en voiture

Notre voyage était de 24 jours, dont 23 nuits au Japon. Pour débuter le voyage et surtout essayer de se remettre du décalage horaire, nous sommes restés à Tokyo les 3 premières nuits. Nous connaissions déjà la ville, donc nous avions aucune pression à visiter lors du premier séjour de ce voyage. Nous voulions seulement nous imprégner tranquillement du Japon une nouvelle fois, bien manger et profiter des parcs de la ville.

Après 3 jours très tranquilles, nous avons pris le train pour rejoindre l’aéroport d’Haneda et récupérer notre voiture de location qui allait nous suivre durant 14 jours. Tout s’est passé hyper facilement et nous avons pris la route pour la péninsule d’Izu.

La péninsule d’Izu  lors d’un road trip au Japon en voiture

J’étais tombée sous le charme de cette région oubliée des touristes, mais si près de Tokyo lors de mon voyage en février 2020 en solo. Je tenais absolument à y retourner en famille, afin de profiter des plages magnifiques de la péninsule. Si vous avez envie de plages turquoises, mais que vous n’avez pas le temps ni l’argent pour une escapade à Okinawa, les plages de Shimoda pourront certainement vous rassasier.

Nous sommes restés sur la péninsule 5 nuits, dont 3 à Shimoda tout au sud et 2 à Ito dans le centre. Nous avons passé nos avant-midi à la plage, avons visité le Mont Omuro, découvert la petite ville de Kawazu, fait la randonnée de Jogasaki coast et mangé du poisson extrêmement frais!

⇒ À lire également : Mon premier article sur la Péninsule d’Izu lorsque j’y étais pour la première fois.

Où dormir sur la péninsule d’Izu ?

À Shimoda : Au Shimoda Prince Hotel 

Le Shimoda Prince Hotel est un hôtel abordable en retrait du centre de Shimoda directement sur la plage. Toutes les chambres ont une vue magnifique. Il ne faut pas s’attendre au grand luxe, l’hôtel n’a pas été rénové depuis les années 90 je crois, mais il est propre et le service est bon. On y trouve également une piscine.

⇒ Voici le lien pour réserver votre chambre au Shimoda Prince Hotel

À Ito : Au K’S House Ito Onsen 

Je vous recommande de dormir au K’s House dans le village de Ito. Cette auberge est l’une de mes préférées de tous les endroits où j’ai dormi au Japon. Vous pouvez choisir de dormir dans un dortoir, mais également dans une chambre privée. Les espaces communs sont très jolis et il fait bon profiter tranquillement d’un bon thé vert sur les sols en tatami de l’auberge. En plus, au sous-sol, se trouve un onsen super agréable. Bref, tout y est pour vivre un séjour absolument parfait sur la péninsule d’Izu au Japon.

⇒ Pour voir l’auberge et vérifier les prix, je vous conseille de vérifier sur le site d’Agoda, le meilleur site pour trouver un hébergement en Asie. En réservant avec ce lien, je reçois une petite commission et le prix ne change pas pour vous. C’est une façon de m’encourager dans mon travail. Merci!

⇒ À lire également : Mon premier article sur la Péninsule d’Izu lorsque j’y étais pour la première fois en solo en 2020

⇒ Si vous avez envie de partir au Japon avec une agence locale et créant votre voyage sur mesure, je vous invite à effectuer un devis gratuit avec l’agence Evaneos, spécialisée dans les voyages hors des sentiers battus et personnalisées. Voici le lien pour obtenir votre devis gratuitement

Visiter la région des alpes japonaises en voiture au Japon

Cette région est sans aucun doute la région que j’ai préféré de mes 3 voyages au Japon. Elle m’aura donné le goût de continuer à découvrir les endroits plus nature du Japon lors de mes prochains voyages sur place, comme Shikoku par exemple. Nous y sommes restés 8 jours en tout et cela nous a permis de prendre notre temps et de visiter calmement les lieux qui nous intéressaient.

Nous avons décidé de choisir 2 bases afin d’explorer la région. C’est dans la toute petite municipalité de Komagane au sein de vallée d’Ina que nous avons posés notre sac pour les 4 premières nuit dans un petit chalet plus que parfait. À partir de Komagane, nous avons été visité le fabuleux village de Narai Juku, fait la randonnée, que je recommande à tous, entre Magome et Tsumago, ainsi que découvert un temple dans la montagne tout près de la ville et profité de la nature des environ pour se baigner par exemple dans une rivière.

À Komagane, je n’ai vu aucun autre touriste occidentaux. Nous étions vraiment les seuls sur place et c’était un réel bonheur de découvrir cette partie du Japon.

Notre deuxième base était Takayama, cette petite ville touristique entourée des montagnes a un réel charme. Nous avons adoré découvrir son centre historique et se promener dans les rues paisibles de la ville. Depuis Takayama, nous avons été randonner dans le Parc national Kamikochi, un joyau de la région. Nous avons aussi découvert un minuscule village de la région de Gokayama où l’on retrouve les maison aux toits de chaume. Shirakawa-go était également sur notre itinéraire, mais on l’a trouvé beaucoup trop dénaturé par le tourisme. Finalement, le village de Hida-Furakawa a été une belle petite visite de fin de journée.

Où dormir dans la région des alpes japonaises ?

Nous avons décidé d’opter pour des Airbnb lors de notre passage dans les alpes japonaises. Puisque nous étions avec notre bébé de 19 mois, cela était facilitant pour nous d’avoir accès à un peu plus d’espace et une cuisine.

Komagane :

Notre premier airbnb dans la région d’Ina se situait dans les hauteurs de la toute petite ville de Komagane. C’était sans hésiter le meilleur hébergement de ce voyage au Japon. La vue sur les montagnes depuis le balcon du mini chalet est absolument magnifique et l’accueil du couple est irréprochable! Je conseille cet endroit les yeux fermés pour ceux qui veulent découvrir un lieu inconnus des touristes occidentaux.

*La photo ci-haut où je tiens mon fils dans mes bras lors d’un coucher de soleil se trouve sur le terrain du chalet.

Voici le lien vers le Airbnb à Komagane.

Takayama :

Il existe des dizaines d’hébergements à Takayama, vous trouverez sûrement un lieu qui répondra à vos besoins. Je vous invite à vérifier sur Agoda pour faire vos recherches d’hôtels.

Si comme nous, vous avez envie de faire la location d’un appartement, voici le lien vers notre airbnb à Takayama. L’appartement est simple, mais très fonctionnel et surtout super abordable. Il se trouve un peu en retrait du centre touristique, mais tout près d’une épicerie et il comprend un stationnement gratuit, ce qui est non négligeable.

 

⇒ Pour vous donner une idée du prix des vols vers le Japon, je vous invite à vérifier sur le site Skyscanner. C’est celui que j’utilise personnellement presque toujours puisqu’on y retrouve souvent les meilleurs prix.

Visiter les villages japonais lors d'un road trip au Japon en voiture

 

Suite à ces 13 jours dans les montagnes, on a repris la route vers Tokyo en coupant en deux l’itinéraire et en s’arrêtant pour dormir en chemin. Il nous restait encore une bonne semaine de visites à Tokyo avant de rentrer à la maison. Il fait tellement chaud dans la capitale à la fin du mois de juillet que j’aurais 100 fois plus poursuivi notre séjour dans les montagnes, mais nous ne pouvions pas annuler notre hébergement et l’on devait absolument remettre la voiture. Si vous voyagez au Japon en été, je vous conseille de rester dans les montagnes, en hauteur, c’est vraiment plus supportable.

Ce n’est pas la première idée qui vient en tête d’opter pour un road trip au Japon en voiture, j’en suis bien consciente. On entend tellement parler du fameux JR Pass et de l’efficacité des trains. Je crois personnellement que si vous voyagez avec un bébé ou un enfant en bas âge, la voiture peut être une superbe solution au Japon. Puis, même seulement entre adulte ou même en solo, si votre but est de sortir des itinéraires classiques et de pouvoir vous arrêter entre 2 destinations où bon vous semble, c’est une option à considérer sérieusement.

Et vous, est-ce que l’idée de faire un road trip au Japon en voiture vous attire? Dites-le moi en commentaires et n’hésitez pas à me poser vos questions!

⇒ À lire également : Tous mes anciens articles sur mes 2 précédents voyages au Japon

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter l’épingle de cet article : Roadtrip au Japon en voiture : 2 semaines de liberté

road trip au Japon en voiture

* Cet article contient des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement, pour vous aider à organiser votre road trip au Japon en voiture.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply