Réflexions

Et si je partais seule cette fois ?

IMG_4002Depuis déjà un peu plus d’un an, j’avais cette idée en arrière de la tête de partir pour un voyage en solo. Une envie de voir comment ce serait d’être seule avec moi même pendant quelques temps et surtout une envie de me tester un petit peu. Je voulais voir si mon sens de la débrouillardise que j’ai ici au Canada ou bien, en voyageant avec Mélissa ou des amis, se présenterait de la même façon ailleurs, sans personne d’autre que moi sur qui compter. Alors, c’est en décembre 2014 que j’ai achété mon billet d’avion pour Zurich pour mon premier voyage en solo.

Je vous entends déjà me dire : ben là Pam… c’est juste la Suisse ! C’est le pays le plus sécuritaire de la planète. Oui oui, je sais. C’est exactement la phrase que je disais toutes les semaines à ma mamie pour la rassurer ! Alors je vous explique pourquoi mon choix s’est arrêté sur le pays du chocolat.

backpack

De son côté, Mélissa était très contente pour moi lorsque j’ai choisi de partir seule. Par contre, elle ne voulait surtout pas que ce soit dans un pays qui faisait actuellement partie du top de sa bucket list. Elle n’aurait pas pu s’empêcher de partir avec moi et ce n’était pas le but cette fois-ci. Alors, un soir où j’étais seule à la maison, j’ai mis dans un petit pot 4 bouts de papier avec chacun un nom de pays écrit dessus. J’avais à ma disposition 8 journées de vacances et une grande envie de me rendre en Europe. Les 4 pays étaient les suivants; Danemark, Irlande, Portugal et Suisse. Après quelques lectures sur le web à propos de chacune de ces quatre destinations, j’ai finalement pigé et comme vous vous en doutez bien, c’est la Suisse qui l’a remporté. Et puis pour m’assurer que c’est vraiment en Suisse que je devais partir, j’ai demandé à Mélissa de piger à son tour à son arrivée à la maison. Devinez quoi ! Elle a aussi pigé la Suisse. Ça ne pouvait pas être plus clair, je devais me rendre en Suisse. L’univers m’envoyait un message. Je sais, je sais j’extrapole, mais je voulais bien y croire à ce moment là ! Le lendemain, j’avais déjà en poche mon billet d’avion et mon guide de voyage.

À partir de ce moment, le seul fait de me dire que j’allais enfin voir les Alpes suisses de mes propres yeux me rendait assez fébrile. Être partie seule cette fois-ci, m’a fait réaliser quelques trucs et j’avais envie de vous dire ici ce que cela m’as apporté. Si vous hésitez à partir seul, ne serait-ce qu’une semaine comme moi, la suite pourrait peut-être vous encourager à passer à l’action.

 

Ce que mon premier voyage en solo m’a apporté

 Des réflexions profondes sur moi-même et ma vie en général

Avant mon départ, je me doutais bien que le voyage me donnerait beaucoup de temps pour penser à ma vie en général ainsi qu’à moi plus personnellement, mais je ne me doutais pas que mes réflexions iraient si loin. Malgré le fait que je sois quelqu’un d’assez solitaire dans ma vie de tous les jours, j’ai réalisé que je ne prenais pas souvent le temps de réfléchir en profondeur sur moi-même sans aucune autre distraction. À Montréal, même si je suis seule, j’écoute la télévision, j’écris sur le blog, je promène mon chien, je lis un livre, je magasine. Bref, oui je suis seule, mais j’occupe beaucoup mon esprit à autre chose. Durant mon voyage en Suisse, je n’ai pas lu de livre et je n’ai même pas écouté de musique. Lorsqu’on voyage à deux, on peut marcher pendant 12 heures et c’est ce que j’ai fait aussi lors de mon voyage en solo. Pas besoin de vous dire que mes pensées ont eu tout le temps qu’elles voulaient pour voguer  d’un souvenir à un autre. Même si parfois cela a été un peu difficile, je me suis accordée ce temps précieux pour faire le point sur beaucoup de choses. Le fait d’être ailleurs qu’à la maison donne parfois une perspective différente sur les épreuves de notre vie où les choix que l’on fait. Personnellement, je ne crois pas que j’aurais réalisé ce que j’ai réalisé si je n’avais pas mis les pieds en Suisse seule cette année.

Un sentiment de liberté

Le sentiment de liberté, je le ressens à chaque fois que je voyage. Par contre, cette fois-ci, il avait un petit côté encore plus puissant. Le fait de pouvoir faire tout ce que je voulais au moment où je voulais et ce, sans jamais devoir consulter qui que ce soit ou attendre quelqu’un me faisait sentir libre. Si j’avais envie de m’attarder une heure dans une librairie, je le faisait en sachant que je ne dérangerais personne. Ces petits moments ont été pour moi que du bonheur.

DSC_0385

Une amélioration de ma confiance en soi

Pour être totalement honnête, je ne suis pas le genre de fille qui semble la plus confiante au monde. Disons que je ne suis pas celle qui entre dans une pièce et qui prend toute la place. Je suis plutôt du genre discrète. Je ne me fais pas toujours confiance à 100%. C’est quelque chose sur laquelle je travaille à tous les jours. Mon voyage en Suisse m’a permis de travailler ce côté de ma personnalité à vitesse grand V. Avant mon départ, je savais que je voulais m’attarder à cela et c’est ce que j’ai fait. Quand on est seule dans un autre pays, il est évident qu’on a énormément de temps pour s’attarder et penser à ce que l’on veut améliorer sur soi-même. Je suis donc parfois sortie de ma zone de confort et me suis parfois étonnée moi-même. Ma confiance en soi a réellement pris une coche lors de mon voyage.

Un sentiment de fierté

Même si je n’ai pas été faire un trek de 3 mois seule dans les bois, j’ai vu s’émerger en moi un sentiment de fierté plus le voyage avançait. J’étais fière du fait que j’y étais enfin, de l’autre côté de l’océan, seule. Parce que je ne vous cacherai pas que j’ai ressenti un petit stress avant mon départ. Je crois personnellement que c’est tout à fait normal, lorsqu’on arrive à l’aéroport pour relevé un défi qu’on s’est soi-même lancé, de ressentir des petits papillons dans l’estomac.

Lors de ce voyage, je me suis prouvée que j’étais capable d’aller en voyage seule et surtout d’aimer ça. Je sais que si l’occasion se présente une nouvelle fois, rien ne m’empêchera de repartir avec mon sac-à-dos sur les routes du monde sans personne d’autre à mes côtés. Et je vous avoue que cette occasion, je risque de la recréer moi-même sans attendre bien longtemps puisque cette expérience a été que positive pour moi.

Et vous, comment s’est déroulé votre premier voyage en solo ? Quels aspects positifs sont ressortis de cette expérience ? Et pour ceux qui n’ont toujours pas voyagé seul, est-ce un projet que vous chérissez ?

Reçois ici mon guide GRATUIT pour économiser à la maison afin de VOYAGER PLUS

Capture d%e2%80%99%c3%a9cran 2018 01 25 %c3%a0 10.13.52

Incris-toi pour recevoir les derniers articles, les nouvelles et les codes promo exclusifs.

Tu ne recevras jamais de spam. Il est toujours possible de se désinscrire. Powered by ConvertKit

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Alice
    20 août 2015 at 7:32

    Ton article est top ! Moi aussi je suis partie seule 🙂 3 mois en Nouvelle-Zélande. Une expérience incroyable. Je me reconnais beaucoup dans les points que tu cites. Le sentiment de liberté de faire ce que tu veux quand tu veux, par exemple 😉
    Je parle de mon expérience de voyage solo sur mon blog
    http://www.lilikus.be/search/label/Nouvelle-Z%C3%A9lande

  • Reply
    Lo
    22 août 2015 at 9:11

    Hello Pam !
    Merci pour ce petit article fort sympathique 🙂
    Pour ma part, j’ai envie de partir voyager seule depuis un petit moment mais j’avoue que je n’ai toujours pas eu le courage :/ Je suis quelqu’un de très angoissée dans la vie de tous les jours, du coup j’ai un peu peur de ne pas savoir gérer ça toute seule en voyage…
    Mais ton texte me donne encore + envie de franchir le pas, je crois que ça ne pourra que m’aider à enfin lâcher prise et sortir de ma zone de confort (elle est blindée je crois celle là!)
    En tout cas, la Suisse ça a l’air magnifique, je ne suis pas bien loin (Ardèche), mais j’avoue que le Canada me tente bien aussi! Si tu as des conseils sur les villes à visiter en étant une femme solo là bas, je suis preneuse héhé 🙂

    En tout cas, super blog les files! 🙂

  • Reply
    Aurélie
    23 novembre 2015 at 6:21

    Arghh, je t’avais écrit un roman, et ça a buggué ! Grrr, ça m’agace quand ça fait ça. Bon, je te résume ce que je te disais : voyager solo c’est trop trop bien, y compris (surtout ?) quand on est en couple… C’est un type de voyage différent qui laisse du temps pour soi, pour penser, pour se retrouver, et je ne pourrais aujourd’hui plus m’en passer. Bravo à toi pour avoir osé sauter le pas, c’est toujours ça le plus dur, mais après ce n’est que du bonheur (vraiment).

  • Reply
    simon
    23 avril 2016 at 7:24

    Très juste ! 🙂
    Il ne faut pas hésiter à partir, et surtout à partir seul. Le voyage n’en est que mieux !
    Je suis bien d’accord avec les points que tu soulignes, et personnellement, dans mon article « Partir seul, avantage ou avantage? » j’ai oublié le sentiment de fierté… Mais il découle évidemment du fait d’avoir oser!
    Un terme que j’apprécie tout particulièrement, que je développe dans un autre article de mon blog voyage.

    Vraiment il y a beaucoup de raccord entre nos articles^^ même si le miens est plus orienté Tour du Monde !

    Félicitation pour l’article et je vous invite vraiment à jeter un oeil aux articles du site http://unvoyagesansnom.com qui j’en suis sur vous plairont!

    Ps : dans la vie il faut oser, se lancer, sinon les regrets vous rattraperont..

    Simon, du blog voyage, « Un Voyage Sans Nom »

  • Reply
    Coralie
    26 décembre 2016 at 7:08

    Ton article fait du bien aux yeux et au coeur ! Je suis de France et j’ai déjà vadrouillé à deux reprises seule dans mon pays (en Auvergne et en Vendée)… Et pour 2017 je me suis dit, allez ma grande, cette fois tu sors de ta zone de confort, tu tentes un pays non francophone ! Résultat : billets pris pour mars pour la ville de Cracovie en Pologne… Certes, c’est pas si loin, certes ce n’est que 5 jours mais… c’est mon baptême du feu ! =p

  • Leave a Reply