Asie Chine Réflexions

L’envie de retourner en Chine

Je viens de passer les derniers 3 jours à faire des dizaines de recherches sur la Chine, à me replonger dans tous les livres que j’ai à la maison sur l’Empire du Milieu, à rêver doucement de temples tibétains et de dumplings au porc. C’est simple, l’envie de retourner en Chine m’habite carrément et je ne crois pas que je puisse la faire partir facilement.

La cité interdite à Pékin

Si je me replonge dans l’ambiance et dans la façon dont je me sentais lors de mon voyage dans le Yunnan, c’est difficile de croire que j’ai une envie si forte d’y retourner. La Chine, ça a été pour moi mon premier choc culturel. C’est la première fois que je ne me sentais pas parfaitement bien en voyage. Il y avait un malaise. Une sensation difficile à expliquer, mais qui vous donne l’impression de ne pas apprécier comme il se doit la destination choisie. À l’époque, je n’arrivais pas à mettre le doigt sur ce qui clochait. Le courant ne passait pas aisément. Ça m’a pris la durée du voyage au complet pour me rendre compte que les différences entre le monde chinois et le nôtre m’ébranlaient. Mais qu’est-ce qui m’arrivait ? Moi qui étais pourtant habituée de voyager, je me demandais pourquoi cette fois-ci c’était plus difficile.

Je me rappelle, à l’aéroport de Pékin lors de l’attente de notre vol de retour, j’ai tout fait pour me trouver un endroit calme dans l’aéroport. Un endroit où personne n’allait me regarder, me prendre en photo ou me dévisager. Ces regards insistants, mais surtout curieux, m’épuisaient. J’avais hâte de quitter la Chine. Pourtant, si vous lisez mes articles sur le Yunnan, vous allez voir que j’ai réussi à apprécier mon voyage. Certains endroits sont de réels coups de coeur, malgré tout ça. Mon coeur et mon esprit balançaient entre malaise et fascination.

Restaurant de Pékin

C’est peut-être justement cet état mitigé qui me pousse à vouloir retourner en Chine. Je ressens le besoin de me replonger dans tout ça pour mieux comprendre et pour me permettre d’avoir un regard un tout petit peu plus juste sur ce pays tellement captivant aux antipodes de notre culture.

Et puis, j’ai seulement visité Pékin et le Yunnan lors de mon voyage de 3 semaines. Alors, on est loin de pouvoir dire que j’ai fait le tour, vu la grosseur du pays. La Chine c’est presqu’un continent, c’est un monde en soi. Cela va prendre beaucoup plus que quelques semaines pour avoir ne serait-ce qu’une petite idée de ce qu’est l’Empire du Milieu.

Alors, je pars où et quand ? 

Et bien rien n’est fixé, j’en suis encore à rêvasser à ces terres lointaines. J’aimerais beaucoup prévoir un voyage en solo pour 2017 en Chine. Oui en solo, puisque Mélissa ne ressent pas du tout le même envie que moi d’y retourner bientôt. Pas qu’elle ait détesté, mais disons que ce n’est pas le grand amour.

J’ai tout de même quelques destinations qui me tentent plus que d’autre, comme l’ouest du  Sichuan, le Gansu, le Guizhou et peut-être bien un petit tour à Hong Kong pour me régaler de dim sum. Alors si vous avez des infos sur ces parties de la Chine, je suis prenante de tout!

Et vous, avez-vous déjà été déstabilisés lors d’un voyage et avoir tout de même cette envie folle d’y retourner?

Pour poursuivre la lecture: 

Reçois ici mon guide GRATUIT pour économiser à la maison afin de VOYAGER PLUS

Capture d%e2%80%99%c3%a9cran 2018 01 25 %c3%a0 10.13.52

Incris-toi pour recevoir les derniers articles, les nouvelles et les codes promo exclusifs.

Tu ne recevras jamais de spam. Il est toujours possible de se désinscrire. Powered by Seva

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Bianca @ La Grande Déroute
    13 octobre 2016 at 4:48

    Ahhh la Chine m’attire tellement, et me fait « peur » à la fois!

    J’ai été déstabilisée lors de notre arrivée à Taïwan (tu l’as peut-être lu sur le blog, d’ailleurs), mais après 1 mois sur place je suis tombée en amour avec l’endroit, un coup de coeur difficile à expliquer. Vraiment, j’u retournerai, pour plusieurs mois. Un jour…

    • Reply
      Pam, Two Travel Lovers
      13 octobre 2016 at 11:22

      Effectivement je l’ai lu sur ton blog! Je pense que c’est justement ce qui est le plus déstabilisant qui finit par nous fasciner par la suite… Quand un endroit nous rentre dedans d’une manière si forte, ça veut dire quelque chose. En tout-cas, moi ça me donne envie de pousser plus loin. Je te le souhaite le retour à Taiwan 😉 D’ailleurs je me le souhaite à moi aussi Taiwan, eheh!

  • Reply
    Cindy came-true.blogspot.fr
    24 janvier 2017 at 8:40

    Moi j’ai l’envie d’y aller tout court !! Je ne suis pas du tout attirée par les villes chinoises, mais plutot par son coté rural, notamment le Yunnan au Sud. Un rêve pour l’instant non réalisé, pour l’instant seulement. 🙂

  • Leave a Reply