Amérique Centrale Carnet de voyages Nicaragua

Se ressourcer sur l’île d’Ometepe au Nicaragua

Des routes cahoteuses, des chevaux en liberté, le chant du coq au lever du soleil, des plages désertes, des volcans plus grands que nature, des sources naturelles et des cascades en pleine forêt, voilà ce qu’est Ometepe. C’est encore une fois au volant de mon scooter que j’ai découvert au gré de mes envies cette île du lac Nicaragua. Sous forme de récit, je vous raconte mes 3 jours à Ometepe au Nicaragua, un coup de coeur que je ne suis pas près d’oublier…

Volcan sur l'île d'Ometepe

Arrivée à Ometepe au Nicaragua

C’est dans un hôtel plutôt luxueux dans lequel j’ai décidé de séjourner cette fois-ci. Une fois de temps en temps, ça me fait toujours plaisir de me gâter un peu plus qu’à l’habitude lors d’un voyage. Ça nous permet de mieux  se retrouver en couple et de bien se reposer. Après tout, c’est le but de ce voyage au Nicaragua. Bien confortablement étendu dans le hamac de ma terrasse qui donne directement sur le lac, je profite pleinement de cette pause bien méritée et je rêvasse… Le trajet depuis Granada a été un peu plus long que prévu. Nous avons manqué le bateau de 11h00 et on a dû attendre deux heures près du port avant de quitter la terre ferme pour atteindre enfin Ometepe. La soirée sera tranquille, une petite balade au bord du lac avant que le ciel se déchaine. C’est quand même la saison des pluies qui débute tranquillement. Un poisson grillé et une bonne bière avant de me mettre confortablement au lit. La journée de demain s’annonce parfaite…

2e journée à Ometepe

Me voilà encore une fois en terre inconnue, les cheveux au vent et les fesses sur mon scooter à découvrir un petit bout de paradis… Je respire l’air frais de l’Amérique centrale, c’est d’ailleurs la première fois que j’y mets les pieds. Je me demande comment cela se peut-il que j’ai attendu aussi longtemps. Toujours pris dans mon envie de retourner continuellement en Asie, j’en ai oublié une partie de la planète pourtant si près de moi. Je suis sous le charme de ce pays que je découvre en si peu de temps. J’ai seulement 8 jours sur place pour essayer de m’en imprégner le plus possible. En dévalant les routes d’Ometepe, je sais déjà que ce n’est pas la dernière fois que je vois le Nicaragua. Je me jure que ce petit voyage n’est qu’une simple première approche, un petit moment hors du temps où je découvre une infime partie des richesses du pays.

Cette balade à scooter nous emmène un peu par hasard à traverser de tout petits villages et à la rencontre de quelques vaches ici et là au milieu de la route. On finit par stationner le deux roues afin de marcher jusqu’à la cascade de San Ramon. On n’avait pas vraiment prévu ce 3 heures de randonnée allée retour, mais comme cela fait du bien. Je suis vraiment rouillé, il est temps que je me remette à bouger un peu plus. Il fait terriblement chaud, l’humidité est presque insupportable, mais la randonnée vaut la peine. Lorsque j’aperçois la cascade, je me dis immédiatement que c’est exactement comme ça que j’imaginais l’Amérique Centrale. La végétation luxuriante, les quelques familles qui y sont pour le dîner (amis français, veuillez lire ici déjeuner) et l’eau tellement rafraichissante me charment en un instant.

Ballade à scooter sur Ometepe au Nicaragua

Après la descente, on se rafraichit avec une bonne bière et un repas typiquement nicaraguayen. On remonte sur le scooter et c’est reparti pour une longue ballade à explorer l’île. Une journée qui est selon moi, parfaite.

Reçois ici mon guide GRATUIT pour économiser à la maison afin de VOYAGER PLUS

Capture d%e2%80%99%c3%a9cran 2018 01 25 %c3%a0 10.13.52

Incris-toi pour recevoir les derniers articles, les nouvelles et les codes promo exclusifs.

Tu ne recevras jamais de spam. Il est toujours possible de se désinscrire. Powered by ConvertKit

3e journée à Ometepe

Cette journée commence bien, on quitte l’hôtel assez tôt afin de trouver un restaurant où l’on peut déjeuner pour un prix un peu plus raisonnable. Malgré que l’hôtel offre de l’excellente nourriture, la note fait souvent mal au porte-feuille. On s’arrête alors dans un petit resto familial qui donne directement sur le lac, on déguste une omelette avec beaucoup trop d’ail avant de remonter sur notre scooter et de rejoindre le lieu le plus touristique de l’île, Ojo de Agua. Heureusement, on arrive dès l’ouverture, il n’y a absolument personne. On découvre donc cette source naturelle presque seule en buvant un cocktail servi dans une noix de coco, un peu douteux selon moi. Un réel bonheur.

Ojo de Agua à Ometepe au Nicaragua

Vers 11h30, les touristes commencent à arriver en grand nombre. On décide donc de repartir sur notre deux roues et de se rendre à la ville principale pour le diner. On passe finalement le reste de l’après-midi à se balader sur l’île, à s’arrêter où bon nous semble. Le calme total…

Départ d’Ometepe

Déjà le temps de quitter cette île fabuleuse… Le temps passe tellement vite dans ce genre d’endroit, quoiqu’on ait parfois l’impression qu’il s’est arrêté complètement. Ometepe est un lieu pour se ressourcer, reprendre des forces et laisser le stress de la ville de l’autre côté de la rive. Maintenant direction Playa Madera pour 3 jours de repos et de Yoga.

Infos pratiques pour un séjour sur l’île d’Ometepe

Où dormir à Ometepe?

Comme je vous disais plus haut, pour ma part, j’ai décidé de résider dans un hôtel chic. Alors si vous recherchez un endroit où dormir pour petit budget, passez votre tour. Par contre, si vous décidez de vous faire plaisir, la Villa Paraiso est l’endroit idéal. Le site de l’hôtel est composé de plusieurs petits bungalows parfaitement bien entretenus. Certains d’entre eux ont une vue sur le lac. On y retrouve une piscine creusée ainsi qu’un restaurant qui offre un menu varié et toujours très bon. Je n’ai rien à dire de négatif sur cet hôtel, ce pour quoi je vous le recommande à 100%.

Comment se déplacer à Ometepe?

Le réseau d’autobus n’est vraiment pas bien développer sur Ometepe. Il semblerait que faire le tour de l’île prend environ 3 heures… Ce qui ne fait absolument aucun sens vu la taille de l’île. Le meilleur moyen de se déplacer selon moi est de louer son propre moyen de transport. Que ce soit un vélo, un scooter, une moto ou même un 4 roues, vous aurez ainsi beaucoup plus de liberté. Gardez en tête tout de même que les routes sont loin d’être en bon état. Pour conduire un scooter ou une moto à Ometepe, il faut avoir un minimum d’expérience, du moins si l’on prévoit sortir un peu de la route principale. Je peux seulement vous donner le prix de la location d’un scooter à la journée, puisque c’est ce moyen de transport que j’ai utilisé. Il en coûte 25$ US par jour. Le prix semble élevé, mais c’est considérablement moins cher que de faire affaire avec un taxi et 100 fois plus agréable.

Comment se rendre à Ometepe?

De mon côté, je quittais la ville de Granada afin de me rendre à Ometepe. Je peux donc vous aider à partir de cette destination. Par contre, que vous veniez de San Juan Del Sur, Managua ou Leon, je suis presque certaine qu’il existe un bus pour vous amener vers le port de San Jorge. Au départ de Granada, il suffit de se rendre autour de 9h00 le matin à la petite station d’autobus et demander aux locaux quel autobus se rend à Rivas. L’ancien bus scolaire quittera la station de bus lorsqu’il sera plein. La route jusqu’à Rivas est d’environ 1h45. Rendu au terminus de Rivas, il sera très facile de prendre un taxi et de diviser la course avec d’autres voyageurs pour vous rendre au port de San Jorge. Le trajet est d’à peine 10 minutes en voiture. Il me semble avoir payé 6$ pour 4 personnes. Par la suite, rendez-vous au guichet et demandez le prochain bateau pour Ometepe. Le trajet dure environ 45 minutes à une heure. Si comme nous, vous y êtes le dimanche, il se peut que le nombre de bateaux soit moindre. Vous n’aurez qu’à profiter de la plage en attendant avec tous les locaux qui y sont pour faire la même chose.

 

J’espère vous avoir donné le goût d’ajouter Ometepe à votre itinéraire lors de votre prochain voyage au Nicaragua. Dites-moi ce que vous en pensez! 🙂

 

Tu es sur Pinterest? Épingle cet article! 

Ometepe au Nicaragua

Reçois ici mon guide GRATUIT pour économiser à la maison afin de VOYAGER PLUS

Capture d%e2%80%99%c3%a9cran 2018 01 25 %c3%a0 10.13.52

Incris-toi pour recevoir les derniers articles, les nouvelles et les codes promo exclusifs.

Tu ne recevras jamais de spam. Il est toujours possible de se désinscrire. Powered by Seva

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply
    Lauriane
    24 septembre 2017 at 4:18

    Tu ravives des souvenirs d’un voyage en 2014. Mais j’étais passé complétement à côté de Ojo de agua, bizarre, ça avait l’air drolement joli 🙂
    Je valide pour les bus, une improbable misère de se déplacer sur l’île. Au final le scooter doit être la meilleure solution, mais nous n’avions pas ce reflexe à l’époque; c’est l’Asie qui t’apprend ça je crois ^^

    • Reply
      Pam, Voyager sa vie
      25 septembre 2017 at 6:41

      Effectivement, je trouve qu’en scooter c’est la meilleure option. Même qu’une vraie moto serait l’idéal. J’approuve, ça doit être l’Asie qui me donne ce réflexe, eheh. Malgré que j’ai ai eu un pour me déplacer à Montréal pendant 2 ans, ça aide aussi.
      Merci pour ton commentaire.

  • Reply
    10 pays à visiter pour les petits budgets | Voyager sa vie
    9 mars 2018 at 10:03

    […] aller dévaler en surf les pentes du volcan Cerro Negro, se reposer à San Juan del Sur ou bien visiter l’île d’Ometepe […]

  • Leave a Reply