Asie Carnet de voyages Inde

Où aller en Inde? Coups de coeur de blogueurs voyage

Pour vous faire l’annonce de ma prochaine destination et afin de débuter la série d’articles qui suivront sur mon blog voyage, j’ai eu l’idée de demander à plusieurs amis blogueurs de vous parler de leur coup de coeur en Inde et ainsi vous donner autant à vous qu’à moi des idées de destinations dans ce pays qui ne laisse personne indifférent.

Où aller en Inde ? 

  • La région du Ladakh en hiver

    Par Piort du blog outdoor 1001 pas

L’Inde. À ce jour je ne l’ai connu principalement que par le froid de ses montagnes. Ma rencontre avec l’Inde fut une rencontre avec le Ladakh. En hiver. Loin de la période estivale. Loin de la période touristique. Le froid glacé qui vous mord la peau à l’arrivée à l’aéroport de Leh. Capitale de la région perchée à 3500m d’altitude. Pas le temps de souffler, un trek mythique nous appelle. La Traversée du fleuve Zanskar. Un fleuve gelé 2 mois par an. Un trek unique, merveilleux, dangereux. Un mauvais pas peut vous coûter la vie. Avalé dans les flots tumultueux du fleuve grondant sous nos pas. On suit les guides et porteurs tirant les traîneaux sur la glace aux reflets argents et bleutés. Durant les nuits à la belle étoile, je crois que je n’ai jamais eu aussi froid de ma vie. Il a fait -30 un soir parait-il. Ce fut sans doute vrai, je ne sentais plus mes os au réveil. Ma tente était devenue un cercueil givré. Un thé bouillant me ramena peu à peu à la vie.

On a marché de nombreux kilomètres durant ces jours. J’imposais mon rythme à mon guide. Je portais mon sac en plus de mon traineau et je gagnais ainsi son respect. À moi les thés partagés avec ces hommes aux traits rudes, mais au sourire franc. On se comprenait peu. Nos regards parlaient lorsque les mots bredouillés en anglais venaient à manquer. Lorsque les doigts et nos lèvres se faisaient engourdis par le froid.

J’ai vu les temples boudhistes perchés dans les montagnes. Pareils à un film auquel mes yeux n’osaient croire. Et la vue sur la vallée mes amis… cette vue. Elle valait mille souffrances. Mes yeux encore aujourd’hui se souviennent. Cette vue embrasse votre âme. Elle a quelque chose de sacré. Comme les cimes irréels qui au loin grattent le ciel.

Où aller en Inde

⇒ Vous pouvez lire ici l’article complet sur la première partie de son trek dans le Ladakh.

  • Pondicherry 

Par Audrey et Karine du blog Rêves et sac-à-dos.

C’est dans le Tamil Nadu que nous avons trouvé notre havre de paix, notre oasis, notre port d’attache! Pondicherry séduit tant par son romantisme que par son charme bollywoodien. Elle nous fait la cour, Pondi, avec son bord de mer où les amoureux se retrouvent tout au long de la journée, assis sur les rochers qui bordent la jetée!

Ancienne colonie française, elle nous séduit du coin de l’oeil avec les façades de ses maisons de style et ses cafés colorés… L’effervescence est plus loin dans le dédale des rues du quartier Indien où l’on retrouve les effluves d’encens, de fruits, d’épices qui nous enivrent jusqu’à l’ivresse et les meilleurs Thali… On ne se baigne pas à Pondi, non c’est ailleurs qu’on se dénude… à quelques kilomètres plus au nord, sérénité beach s’ouvre au large sur l’océan Indien. Et si c’est la sagesse ou la philosophie que vous cherchez, il vous faut poursuivre jusqu’à Auroville à une dizaine de minutes. Sri Aurobindo y a planté les graines d’une cité utopique où « chacun est invité à vivre librement en citoyen du monde obéissant à une seule autorité, celle de la suprême Vérité. »

Quelques adresses à ne pas manquer selon les filles de Rêves et sac-à-dos :

♦ « Indian Coffe House » pour son thali

♦ « Surguru » pour ses dosas (sur la route d’Auroville)

♦ « Bodhidarma » pour se loger (sur la route d’Auroville)

♦ « Le café des arts » pour rester « frenchy »

Et pour circuler, évidemment louez un scooter et mettez vous à la mode du klaxon!

coups de coeur de blogueurs en Inde

⇒ Vous pouvez lire ici leur article complet sur Pondicherry.

  • Orchhâ

Par Stephane du blog La page à Pageau.

« Orchhâ fut un accident. Sept heures de retard pour un train vers Jhansi à la gare de Mahoba, une rencontre avec d’autres voyageurs et hop, je me faisais brasser dans un autorickshaw avec six autres personnes, en route vers Orchhâ. Je ne connaissais rien de cette petite ville du Madhya Pradesh. J’ai pourtant fini par y passer près de 5 jours, grâce à Ragu. Ragu gérait l’auberge où je me suis retrouvé la nuit de mon arrivée. Il vénérait Rāma, le septième avatar du dieu Vishnou. Orchhâ comptait justement, parmi ses remarquables édifices, un temple dédié à Rāma. Encore mieux, un festival en l’honneur de cette divinité se déroulait pendant mon séjour. Ragu m’a invité un soir à l’accompagner dans le temple. La ferveur des fidèles dégageait une telle électricité. Aussi intense que celle d’un gala de « lucha libre », mais nourrie par la foi. Ragu venait d’un minuscule village situé à une vingtaine de kilomètres d’Orchhâ. Il m’y a emmené. J’y ai préparé des chapatis et du thé avec des membres de sa famille. J’ai rencontré les aînés du village, en pleine partie de cartes à l’ombre d’un arbre sur la place centrale. J’ai visité une école du coin où l’on m’a reçu comme un Justin Bieber (mais en plus poilu). Au retour, Ragu m’a fait conduire sa moto, malgré ma totale inexpérience en la matière. Inoubliable première fois. Une visite de la région de Chanderi et quelques changements de plans plus tard, je quittais Orchhâ pour prendre un vol vers Mumbai, à Gwalior. À la suite d’un trajet chaotique, j’ai posé mon cul dans l’avion. J’ai alors pu réfléchir à ce détour du hasard qui m’a mené à Orchhâ. Et je ne pouvais m’empêcher de sourire devant l’un des plus beaux accidents de ma vie. »

Où aller en Inde?

⇒ Vous pouvez retrouver ici tous les articles de Stéphane à propos de l’Inde.

  • Bundi

Par Laurent du blogue One Chai 

Bundi n’est pas vraiment la ville la plus connue du Rajasthan. En effet, au visiteur pressé qui part à la découverte de cet état merveilleusement paré en forteresses et en tenues hautes en couleur, on sert généralement du Jaipur, du Jodhpur, du Jaisalmer, du Udaipur ou encore du Pushkar. On a bien raison de proposer tout ça au visiteur fraîchement arrivé et paré d’un tampon pas complètement refroidi sur son visa indien. Mais l’Inde étant l’Inde (oui, il paraît qu’y voyager n’est pas toujours très reposant), avoir l’occasion de respirer un peu, de souffler, pouvoir se balader tranquillement sans être assailli de toute part est une perspective qui a parfois des airs d’impératif.
Nul besoin pour ça de fuir dans un village reculé du Rajasthan ! Il suffit en fait de passer par Bundi. Le fort de Bundi n’est peut-être pas aussi majestueux que celui de Jodhpur et ses maisons bleues pas aussi nombreuses, le lac de Bundi n’est sans doute pas aussi romantique que celui d’Udaipur, il n’empêche. Bundi n’en reste pas moins une ville marquée du sceau du Rajasthan. Trois jours durant, j’ai déambulé dans ses rues. Trois jours durant, j’ai siroté des chaï chez le bien nommé Krishna Chaï. Trois jours durant j’ai échangé des sourires ici, là et là-bas aussi. Trois jours durant, j’ai rechargé mes batteries dans la plus grande sérénité. Oui, c’est possible en Inde.
Une fois atteinte la zénitude la plus totale, je suis allé, armé d’un bâton, défendre mon territoire avec les nombreux singes qui ont élu domicile sur les remparts du fort. 😉

Où aller en Inde

⇒ Laurent est un réel passionné de l’Inde. On le devine facilement avec le nom de son blog. En tout, il y a déjà passé 6 mois. Retrouvez ici tous ses articles sur l’Inde.

  • Amritsar

Par Marine du blogue What made you happy today

Vous les avez forcément croisés ou les croiserez lors d’un séjour en Inde, les Sikhs sont ces beaux hommes en turbans portant une belle barbe et parfois une dague à la ceinture ! Mais savez-vous vraiment ce qu’est le Sikhisme ? Une visite à l’immanquable temple d’or d’Amristar vous fera plonger dans la philosophie sikhe le temps d’un séjour hors du temps. Ce temple est le lieu le plus sacré pour les Sikhs, l’équivalent de la Mecque pour les musulmans. 60 000 pèlerins s’y présentent chaque jour. Le Sikhisme est la première religion à avoir dénoncé le système de caste indien, et mis tout le monde sur le même pied d’égalité. De même que l’on soit hindou, musulman ou chrétien, on peut venir prier chez les Sikhs, ils accueillent tout le monde et considèrent que dieu est universel, seule la manière de le nommer et le prier change. Jeune religion, les Sikhs ont été persécutés à travers l’histoire de l’Inde. Ils ont subi de nombreux massacres, car la force de leur dialogue égalitaire a fait peur à beaucoup de dirigeants voyant le peuple attiré par cette philosophie qui rassemble tout le monde. Dans le temple, les pèlerins qu’ils soient riches ou pauvres sont tous logés et nourris gratuitement et c’en est de même pour les touristes ! Une immersion dans la vie du temple pendant au moins deux jours sera assurément une des expériences les plus spirituelles de votre voyage en Inde ! Enfin Amritsar est aux portes du Pakistan, et la cérémonie quotidienne qui se tient à la frontière vaut le détour pour une démonstration de patriotisme et de chorégraphie militaire entre les officiers des deux pays dont les relations diplomatiques sont toujours tendues à cause du Cachemire.

Où aller en Inde

Goa est ma destination préférée en Inde. Pourquoi ? Parce que c’est un savoureux mélange de plein de choses ! Il y a mille raisons d’aimer Goa et en voici quelques-unes. Déjà c’est un état qui était portugais pendant longtemps, il n’est redevenu indien qu’en 1961. On y retrouve donc l’influence portugaise dans la gastronomie, l’architecture, la culture et les mœurs aussi. En effet, Goa, est un état plus ouvert que les autres on peut dire, c’est un des rares endroits où vous pouvez vous mettre en maillot de bain sur la plage sans problème. Les gens sont plus cools, plus ouverts dans leurs façons de penser ; ils sont très sympas et sans jugement. Il y a des tonnes de magnifiques plages, toutes plus belles les unes que les autres à découvrir et la mer est chaude. On y mange super bien, que ce soit dans des bouis-bouis pas chers ou dans des restos gastronomiques (qui restent à des prix imbattables, car on est en Inde). On peut y faire la fête toute la nuit et sur la plage, comme nulle part ailleurs en Inde ! C’est un état petit et facile à découvrir en scooter. On peut y pratiquer pleins d’activités comme la méditation, la danse, le tantra, les sports nautiques, etc. Goa, c’est l’endroit idéal pour sympathiser avec des Indiens comme avec des touristes étrangers plus ou moins hippies. Tout simplement, il y règne une ambiance décontractée et cool que j’adore !

Où aller en Inde

⇒ Pour vous aider à planifier votre séjour à Goa, vous pouvez lire son article sur son top 10 des expériences à vivre à Goa.

Je savais qu’en visitant Varanasi, ancienne Bénarès, berceau spirituel de l’Inde, le dépaysement serait garanti, mais j’étais loin d’imaginer à quel point cet endroit allait me bouleverser. Du lever du jour jusqu’au coucher du soleil, les rives du Ganges se transforment en véritable théâtre vivant où se jouent des scènes troublantes de vie et de mort. Dans les eaux boueuses insalubres du Gange, les pèlerins viennent laver leurs péchés terrestres, tandis que des familles en deuil accompagnent leurs défunts dans leur voyage vers l’au-delà. Pousser ici son dernier soupir permettrait de se libérer du cycle des réincarnations et d’accéder au Nirvana. Ainsi, des centaines de corps brûlent à longueur de journée dans des crématoires à ciel ouvert à la vue de tous en vue de les purifier, et leurs cendres sont dispersées dans le fleuve sacré. Les corps purs des hommes saints, des enfants et des femmes enceintes sont eux coulés sans être incinérés au fond du fleuve. À quelques mètres des bûchers sur lesquels souvent des pieds carbonisés trahissent une dépouille en train de brûler, des femmes font leur lessive, des hommes saints bénissent les nouveaux-nés, des vaches défèquent, des enfants jouent au cerf volant, des commerçants vendent leurs babioles, tandis que d’autres passent les cendres des défunts au tamis en espérant trouver des bijoux. Quel choc culturel ! Tous les jours, j’arpente les Ghats, ces escaliers sur les berges du Gange où se côtoient sadhous, yogis, babas et autres personnes en quête de spiritualité en essayant de comprendre ce que mes yeux voient, en vain. Il serait difficile de décrire en mots l’énergie qui se dégage de cet endroit. Attirante et répugnante à la fois, Varanasi semble être le point culminant de toutes les extravagances de l’Inde. C’est une ville qui ne se visite pas. Elle se vit.

Où aller en Inde

⇒ Vous pouvez également lire ici tous leurs articles sur l’Inde et trouver des infos sur le fameux festival Holi.

  • Dharamsala

Par Cora du blog The path she took

Dharamsala est une ville dans le nord de l’Inde, en vue des pics de l’Himalaya. C’est là que vit le Dalaï Lama et qu’une bonne partie de la communauté tibétaine est venue se réfugier. Du coup, la ville est un mélange de culture et a une ambiance beaucoup plus relaxante que les autres grandes villes Indiennes. D’ailleurs, c’est un endroit parfait pour commencer son voyage et se glisser doucement dans le “bain” du bazar indien. La plupart des touristes résident à Mcleod Ganj, certains pour des mois et des mois, car il y a beaucoup d’opportunités de volontariat ou de cours (médecine traditionnelle, tibétain, …) Mes coins préférés à Dharamsala ? Le Tushita Meditation Center, Lhamo’s Kitchen et le Kora autour du temple ! Les petites balades dans les montagnes, les singes de partout, les drapeaux de prières qui se balancent dans le vent, c’est vraiment un endroit hors du temps où l’on pourrait s’installer pour un looong moment…

Où aller en Inde

⇒ Vous pouvez aussi lire ici tous les bons plans de Cora à Dharamsala.

  • Les backwaters du Kerala

Par Gabrielle du blog Vagabondeuse

Dans le Kerala, en Inde, il existe un endroit capable de vous faire oublier toute l’agitation du reste du pays et de vous transporter dans un monde où règnent tranquillité et cocotiers aux feuillages verdoyants. Dès les premiers coups de rame du batelier, j’ai été envoutée par l’ambiance paisible des backwaters et ce fut l’un des endroits les plus reposants que j’ai pu visiter en Inde.

Accessible depuis les villes de Kollam et de Allepey, ce réseau de canaux d’eau saumâtre inclut lagunes, lacs et rivières et abrite plusieurs espèces d’oiseaux et d’animaux que vous aurez fort probablement la chance d’observer lors de votre balade. Pour m’y promener, j’ai choisi une petite embarcation (shikara) plutôt que les boat-houses souvent offerts aux touristes et je ne l’ai pas regretté. Cela m’a permis d’accéder à de plus petits canaux et de pouvoir me rapprocher davantage des habitants du coin. Pêche, culture de crevettes, bateau-école, lavage… L’utilisation qu’ils font des flots est très vaste et j’ai été franchement impressionnée de constater à quel point le quotidien des gens est étroitement lié aux voies d’eau. En plus, le tout se déroule dans un décor exotique de rêve parmi les palmiers et je crois qu’il est difficile de ne pas tomber sous le charme. Alors, installez-vous confortablement dans votre barque, laissez-vous bercer par le doux clapotis des vagues et ouvrez grand les yeux!

Où aller en Inde

⇒ Vous pouvez également lire sur son blog ses aventures dans le Ladakh et à Varanasi.

Dernièrement, les Guides de voyage Ulysse, une entreprise d’édition québécoise, m’a faitcomprendre l'Inde parvenir le livre : Comprendre l’Inde. Puisque ce pays semble être selon plusieurs voyageurs un pays qui ébranle beaucoup, un pays de remises en question, un pays où l’on se teste soi-même, j’ai eu envie d’en apprendre davantage sur ses coutumes avant d’y mettre les pieds. Ce livre est super complet et permet, selon ce que j’en sais pour l’instant, de comprendre un peu plus ce qu’est l’Inde.

⇒ Pour vous procurer le livre, c’est par ici.

J’espère sincèrement que cet article vous aura donné, comme à moi, plusieurs idées d’où aller  en Inde lors de votre prochain voyage. Pour ma part, cela ne fait que renforcer m’a hâte de me retrouver enfin dans ce pays aux mille odeurs.

Tu es sur Pinterest ? Épingle cet article :

coups de coeur en Inde

You Might Also Like

16 Comments

  • Reply
    Decorde Karine
    6 février 2017 at 8:17

    Salut les filles, c’est bien sympa de lire votre article de bon matin, au réveil avec un café bien chaud…. je voyage, je voyage et j’ai vraiment envie de retourner en Inde. Votre article donne des idées d’endroits et d’expériences bien différents et l’Inde est si grande que c’est pas facile de décider où aller…

    • Reply
      Pam, Two Travel Lovers
      6 février 2017 at 2:07

      Effectivement, je réalise à quel point il y en a à faire en vous lisant tous. Je suis certaine que ce voyage en Inde ne sera pas le dernier pour moi. 🙂

  • Reply
    Emilyz
    7 février 2017 at 12:58

    Oh là là, l’Inde est un pays incroyable. J’y ai déjà fait 2 grands voyages comme je le dis ici, j’adore Goa, mais avec cette lecture, je découvre encore tellement d’endroits que je ne connais pas et que j’aimerais découvrir. Ça tombe bien, j’ai prévu d’y retourner en octobre, donc voici une belle liste pour m’inspirer pour mon prochain voyage moi aussi.

    • Reply
      Pam, Two Travel Lovers
      7 février 2017 at 9:12

      Contente que ça t’inspire! 🙂 Quelle région tu prévois visiter en octobre?

      • Reply
        Emilyz
        9 février 2017 at 9:13

        J’ai l’intention de retourner à Bombay pendant 3 mois puis de visiter tout le Sud de l’Inde pendant les 3 mois suivants. Ce ne sont que des projets, mais j’espère les réaliser.

        • Reply
          Emilyz
          9 février 2017 at 9:13

          Et je repasserai forcément faire un tour à Goa bien sûr, vu que c’est mon coup de coeur.

  • Reply
    Capitaine Rémi - Blogueur aventurier
    7 février 2017 at 9:00

    Je pars dans Inde dans 3 semaines et j’avoue que TOUT me donne envie…. Rahhhh, pourquoi avons-nous qu’une seule vie ??!?

    • Reply
      Pam, Two Travel Lovers
      7 février 2017 at 9:11

      Je sais… Je me dis aussi très souvent que je n’aurai jamais le temps de tout voir!!! Bon voyage Rémi 🙂

  • Reply
    Hitchy travel stories
    8 février 2017 at 9:16

    Ahh très bon endroits en effet 🙂
    Si je peux en rajouter : Je viens de passer à madikeri (district de coorg) et suis en ce moment à Ooty dans le tamil nadu, c’est vraiment énorme 🙂
    L’auto-stop dans les hill stations du karnataka c’est vraiment génial !

    Cheers !

  • Reply
    Marie BONNARDEL
    8 février 2017 at 11:05

    en vous lisant j’ai très envie d’y retourner….Merci pour vos jolis récits !

  • Reply
    Benoît desYeuxplusGrandsqueleMonde
    8 février 2017 at 1:05

    Haaa l’Inde ! Je n’y suis allé qu’une fois pour un trek incroyable ! Ne vous arrêtez pas au Ladakh, la Vallée du Zanskar juste à côté est d’une splendeur incomparable 🙂 ! En été, en hiver, c’est juste magnifique !
    En tout cas, ça donne envie d’y retourner et d’aller se balader ailleurs !

  • Reply
    Lauriane
    13 février 2017 at 12:34

    Que des endroits incroyables j’ai l’impression ! Mais l’Inde ne m’attire pas encore assez… elle me fait peur. Et je crois que je comprends pourquoi en lisant la description de Varanasi, hypnotisant, effrayant !

    • Reply
      Pam, Two Travel Lovers
      13 février 2017 at 7:40

      Salut Laurianne,

      Je te comprends, il m’a pris beaucoup de temps avant de me sentir prête. L’Inde m’a fait peur pendant longtemps également. Maintenant, j’espère tomber en amour avec ce pays… 🙂 Merci pour ton commentaire.

  • Reply
    Victoria
    22 février 2017 at 5:32

    Etant attirée par l’Inde depuis toujours je me suis décidée à partir l’année prochaine. Une belle aventure m’attend et vos conseils m’ont aidée à trouver des idées. Il y a tellement de choses à voir que l’on se sent un peu dépassé les premiers temps de la préparation d’un voyage. C’est bon d’être joliment guidée comme vous le faites. Bonne continuation à votre blog.

  • Reply
    Leslie
    28 février 2017 at 9:22

    Wow super! J’ai été en Inde (un séjour trop court) et j’ai visité des endroits magnifiques mais je veux vraiment y retourner plus longtemps. De toute façon, peut-on vraiment avoir l’impression d’avoir compris ne serait-ce qu’une mini pointe de l’Inde en moins d’1-2 mois? C’est juste immense, si différent, si grandiose. Si décalé par rapport à notre réalité. Varanasi restera à jamais gravée en moi. J’avais l’impression de voir un film en 3d et 360˚, avec odeurs incluses: autant de crémation que d’encens délicieux.

  • Reply
    NICOLAS
    29 mai 2017 at 7:29

    Un vrai coup de coeur qui me fais rappeler mon dernier voyage en Inde. Une veritable experience personnelle et spirituelle extraordinaire ! Merci pour votre flashback 😉

  • Leave a Reply

    SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline