Asie Carnet de voyages Japon

Tokyo hors des sentiers battus : Les quartiers sans touristes de Tokyo

Vous voulez visiter Tokyo hors des sentiers battus? Je vous présente ici 9 quartiers loin des touristes pour découvrir Tokyo autrement et déambuler dans les mêmes lieux que les locaux. En passant par l’Ouest, le Sud, le Nord et l’Est de la ville, je vous emmène avec moi dans mon deuxième séjour à Tokyo pour une découverte plus en profondeur. 

Tokyo hors des sentiers battus : Une deuxième visite de la ville plus en profondeur

En janvier dernier, sur un coup de tête, je me suis achetée un billet pour Tokyo en vol direct depuis Montreal. Après une session d’Université à apprendre le japonais, il me fallait aller pratiquer un peu sur place. Ayant déjà fait un premier voyage au Japon en 2018, je voulais découvrir un Tokyo hors des sentiers battus et plus simple cette fois-ci, ainsi qu’un autre endroit pas trop loin de la capitale. Mais cela, c’est pour un autre article.

Malgré que j’avais déjà passé 6 jours dans la capitale lors de mon premier séjour, j’ai décidé de consacrer encore une fois le même nombre de jour à la découverte de Tokyo autrement. Lors de mon premier passage, j’ai évidemment fait le tour de Shinjuku, Shibuya, Harajuku, Akihabara, Asakusa. J’y suis retournée encore, mais disons plus en coup de vent. Pour revoir ce qui m’avait impressionnée en 2018 et aussi pour prendre de belles photos de ces lieux.

Par contre, j’ai passé le plus clair de mon temps dans les quartiers plus excentrés, plus locaux, plus résidentiels. Si vous voulez découvrir Tokyo hors des sentiers battus et plus simplement, cet article devrait vous plaire. Ce sera beaucoup moins tape à l’oeil, mais c’est aussi ça le vrai Tokyo et c’est ce que j’ai eu envie de vivre lors de mon voyage.

J’ai eu le plaisir de prendre un café sur le bord des rails de train dans un quartier du sud de la ville, de déambuler dans koenji, le nouveau quartier hipster de Tokyo, de me promener complètement seule dans un jardin japonais du quartier Shimabata… Bref, ce 2e voyage à Tokyo m’aura convaincue de mon amour pour cette ville et du fait que ce n’était certainement pas la dernière fois que j’y mettais les pieds.

⇒ À lire également : Visiter Tokyo : Que faire et voir dans la capitale lors d’un premier séjour 

⇒ Si vous avez envie de partir au Japon avec une agence locale et créant votre voyage sur mesure, je vous invite à effectuer un devis gratuit avec l’agence Evaneos, spécialisée dans les voyages hors des sentiers battus et personnalisées. Voici le lien pour obtenir votre devis gratuitement

Les quartiers sans touriste de Tokyo : Découvrir un Tokyo hors des sentiers battus et plus authentique

Je tiens à préciser que pour apprécier ces quartiers de Tokyo hors des sentiers battus, vous devez aimer comme moi la découverte de quartiers résidentiels et ne pas être à la recherche d’activités touristiques à y faire. Vous devez plutôt avoir envie de découvrir le vrai Tokyo et la vie de ses habitants. 

Sugamo : le quartier de la mode pour les vieux

Le quartier Sugamo, est le quartier que l’on nomme affectueusement, le harajuku (quartier de la mode) des vieux. Tous les amoureux de la mode savent que Tokyo est l’une des plaques tournantes mondiale dans ce domaine. Les personnes âgées, comme toujours au Japon, ne sont pas oubliées de ce côté. Ils ont leur quartier dédié où aller magasiner. Vous croiserez donc énormément de mamies à Sugamo en train de magasiner les dernières tendances. Également, petit fait cocasse, beaucoup de magasins se spécialisent dans la vente de sous-vêtements rouges. Le fait d’en porter augmenterait, selon les japonais, l’espérance de vie.

Ne vous attendez pas à un quartier tape à l’oeil où vous pourriez passer la journée. Sugamo est plutôt un petit arrêt sympathique et différent du reste de Tokyo et un des seul endroits où l’on croise autant de Japonais du 3e âge. C’est aussi un endroit idéal pour déguster des sucreries japonaises.

Visiter Tokyo autrement : Sugamo, le quartier de la mode pour les vieux

Visiter Tokyo autrement : Sugamo, le quartier de la mode pour les vieux

Jiyugaoka : Le quartier bourgeois du sud-ouest de la ville pour un Tokyo hors des sentiers battus

J’ai particulièrement aimé le quartier Jiyugaoka du sud-ouest de Tokyo. J’imagine que la température printanière et le fait que j’y passais le dernier après-midi de ce voyage au Japon ont eu sur moi beaucoup d’effet, mais malgré cela, je suis persuadée qu’en toutes circonstances, Jiyugaoka vaut le détour.

Jiyugaoka se trouve à environ 10 minutes de train de Shibuya et pourtant, on a l’impression de se retrouver à mille lieux son l’effervescence. Il fait bon marcher tranquillement dans ses rues résidentielles bordés de jolies maisons ainsi que dans les rues près de la gare où l’on retrouve beaucoup de magasins et de restaurants. Le quartier est traversé par plusieurs chemins de fer que vous pouvez longer. Personnellement, j’adore ça! C’est à mon avis typiquement japonais.

Cela ne fait aucun doute, Jiyugaoka est un quartier bourgeois, mais sans être trop pimpant non plus.

*Je vous conseille d’essayer le Café Onibus situé juste à côté d’un chemin de fer. Par beau temps, vous pourrez déguster votre café à l’extérieur. La propriétaire est très gentille et propose également de très bonnes viennoiseries.

Jiyugaoka : Tokyo hors des sentiers battus

Koenji : Le nouveau Shima-Kitazawa

En 2018, j’étais tombée amoureuse du quartier Shimo-Kitazawa avec son côté excentrique. Cette fois-ci, j’avais vaguement entendu parler de Koenji, le nouveau Shima-Kitazawa, car oui, celui-ci a été victime de son succès et n’est plus le lieu hors des sentiers battus d’autrefois. La plupart des voyageurs visitent maintenant Shimo-Kitazawa lors d’un séjour à Tokyo. Par contre, ce n’est pas du tout le cas pour Koenji. Je n’ai croisé aucun voyageur lors de mon passage.

C’est dans un minuscule bar de quartier de Koenji que j’ai commandé pour la première fois en japonais et que j’ai pu expliquer que j’étais étudiante de japonais à l’Université de Montréal au Canada. La serveuse, bien surprise de mon passage dans le quartier, est venue discuter avec moi et j’ai pu pratiquer le peu de japonais que je connais. Elle, ancienne étudiante à Toronto a pu facilement continuer la conversation en anglais avec moi.

À Koenji, tout est moins droit, moins parfait. On ressent rapidement l’ambiance plus bohème et brute du quartier. C’est l’endroit idéal pour magasiner des vêtements vintage, encore abordables, dans une des nombreuses friperies du quartier.

Koenji : le nouveau quartier tendance de l'Ouest de Tokyo

Koenji : le nouveau quartier tendance de l'Ouest de Tokyo

Koenji : le nouveau quartier tendance de l'Ouest de Tokyo

Kichijoji : Le nouveau quartier tendance de l’ouest de Tokyo

C’est dans Kichijoji que j’ai commencé ce deuxième voyage à Tokyo. Depuis l’Est de la ville, j’ai sauté dans un train en direction de l’extrême Ouest afin de rejoindre ce quartier que je voulais visiter depuis longtemps. C’est en regardant défiler Tokyo à travers la fenêtre du train qu’un sentiment profond de gratitude m’a envahie ce matin-là. Enfin, j’étais de retour à Tokyo, dans une des villes du monde qui me fascine le plus.

C’est à Kichijoji qu’on retrouve le fameux Musée Ghibli et la plupart des visiteurs y viennent seulement pour cette visite puis repartent vers le centre animé de Tokyo. Personnellement, je ne suis pas fan des animés, alors je n’y étais pas du tout pour ce musée. Kichijoji est envahie de cafés branchés, de petites boutiques attrayantes sur Sunshine Road et de minuscules restaurants dans l’Harmonica Yokocho. Il faut également aller faire un tour au parc Inokashira et au temple Musashino Hachimangu.

Flâner dans Kichijoji le temps d’un après-midi ou d’une journée complète, c’est flirter avec la vie locale tokyoïte. C’est d’ailleurs un des quartiers les plus prisés où vivre par les jeunes Japonais de la capitale.

Visiter le quartier Kichijoji : l'ouest de Tokyo hors des sentiers battus

Visiter le quartier Kichijoji : l'ouest de Tokyo hors des sentiers battus

Visiter le quartier Kichijoji : l'ouest de Tokyo hors des sentiers battus

Visiter le quartier Kichijoji : l'ouest de Tokyo hors des sentiers battus

Shin-Okubo : Le quartier coréen de Tokyo

Vous êtes fan de culture coréenne? Shin-Okubo est LE quartier où aller à Tokyo pour vous sentir directement téléreporter à Séoul. Le quartier est de plus en plus prisé des jeunes Japonais qui sont eux aussi, comme le reste du monde, fascinés par la culture pop de la Corée. Si vous êtes en craving de nourriture coréenne, vous serez servis dans Shin-Okubo. On y retrouve des dizaines de restaurants servant d’excellents plats épicés ainsi que plusieurs stand de bouffe de rue.

Les magasins de k-pop et de cosmétique coréenne abondent, tout comme les karaoke. Bref, Shin-Okubo est une façon de découvrir Tokyo hors des sentiers battus, c’est certain!

⇒ À lire également : Les 10 plats à goûter absolument lors d’un voyage au Japon

*Si vous avez envie d’apprendre à faire vos propres sushis, je vous invite à jeter un coup d’oeil à cette activité sur le site de Get your guide.

Daikanyama : Le quartier aux boutiques et cafés branché

Si votre budget n’est pas un problème et que vous aimez les magasins de designers locaux, c’est à Daikanyama qu’il faut aller. On en retrouve des dizaines. J’ai aussi particulièrement aimé l’architecture des bâtiments dans ce quartier qui semble tout neuf et épuré. Je suis rentrée par hasard dans une boutique de vêtements pour chiens et je suis tombée en amour avec un chandail. Par contre, il était à 100$… Ce sera pour une prochaine fois! Comme je vous dit, les boutiques offrent une panoplie de vêtements de qualité et à la mode japonaise. Par contre, ce n’est vraiment pas pour toutes les bourses.

Le quartier est non loin de Shibuya à pied. Alors, il peut valoir le détour!

*Je vous conseille le tout petit It Coffee. J’ai bien aimé ce lieu simple et surtout, mon café glacé était excellent. Par contre, pas de toilettes…

Daikanyama :visiter Tokyo autrement

Daikanyama :visiter Tokyo autrement

Kiyosumi : Bon café et repos au parc

Il n’y a rien de bien particulier à Kiyosumi, mis à part d’excellents cafés et un parc agréable où il fait bon passer un moment où lire un bon livre. Donc, si vous êtes comme moi, fan de cafés, c’est un quartier à visiter. Je vous recommande les yeux fermés le Monz Café. J’y suis restée une bonne heure sur les bancs extérieurs en plein soleil à étudier mon japonais, un moment parfait. Également, le Blue Bottle Coffee est très bien et vous pouvez facilement vous y poser avec votre ordinateur si vous travaillez en ligne comme moi.

Sendagi : Le quartier des vieux bâtiments et des temples déserts

J’ai particulièrement aimé le quartier Sendagi avec ses vieilles maisons, son temple, ses cafés et sa parfaite petite microbrasserie. Sendagi, se situe tout près de Yanaka, ce quartier où l’on retrouve la fameuse rue Yanaka Ginza et des centaines de maisons traditionnelles japonaises. Il est donc facile d’intégrer Sendagi à votre journée de visite du parc Ueno et de Yanaka.  Le temple Nezu, situé tout près de Sendagi est à découvrir absolument. Avec son allée de tori, comme on retrouve à Fushimi-Inari à Kyoto, il vaut le détour. J’étais presque seule pour le visiter. Ça change des temples envahis des touristes…

* Je vous recommande de vous arrêter au café CIBI, un des cafés que j’ai préféré à Tokyo. Également le Yanaka Beerhall est génial pour découvrir les bières locales dans un cadre typiquement japonais.

⇒ À lire également : 5 jours à Kyoto, que faire? 

Sendagi : un quartier hors des sentiers battus à Tokyo

Sendagi : un quartier hors des sentiers battus à Tokyo

Un temple sans touristes à Tokyo

⇒ Pour vous donner une idée du prix des vols vers le Japon, je vous invite à vérifier sur le site Skyscanner. C’est celui que j’utilise personnellement presque toujours puisqu’on y retrouve souvent les meilleurs prix. 

Shibamata : Le quartier calme et excentré du Nord-Est de la ville pour un Tokyo hors des sentiers battus

Shibamata est à l’extrême Nord-Est de la ville, tout près de la préfecture de Chiba. Disons qu’à Shibamata, on se sent bien loin de Shinjuku. J’y suis allée afin de visiter le jardin japonais du temple Taishakuten. J’ai pu profiter du calme du jardin, complètement seule, un thé vert à la main. On retrouve sur l’allée piétonne qui mène au temple des dizaines de boutiques de sucreries locales. Le parc de Shibamata sur le bord de la rivière mérite également une petite visite. Si vous avez envie de vous éloigner du centre et de découvrir la banlieue de Tokyo, Shibamata est le quartier tout indiqué!

⇒ À lire également : Visiter Osaka en 2 jours 

Shibamata : le nord de Tokyo hors des sentiers battus

Shibamata : le nord de Tokyo hors des sentiers battus

Si vous avez envie de découvrir Tokyo hors des sentiers battus avec un guide, je vous conseille le site tokyosafari.com qui malgré que je n’en ai pas fait l’essai, semble une activité à faire à Tokyo si cela est conforme à votre budget.

Informations pratiques pour découvrir Tokyo hors des sentiers battus

Où dormir pour pas cher à Tokyo

Lors de mes voyages, j’ai eu le plaisir de faire l’essai de 4 petits hôtels abordables à Tokyo et je vous  les recommande tous les yeux fermés. Je ferai un article très bientôt afin de décrire en détails ces 4 endroits où dormir à Tokyo.

  • CAFE/MINIMAL Our Our (Mon préféré à cause du Onsen de l’hôtel, idéal après une journée dans Tokyo)
  • Focus Kurumae (J’ai bien aimé l’espace commun au premier étage et des activités de cuisine y sont organisées)
  • Wise Owl Hostel (Tout près du marché au poisson, l’hôtel est très bien et offre un excellent café)
  • On the Marks, Kawasaki (Plus excentré, il est sans aucun doute le plus beau des 4 et le moins cher pour une chambre privée, c’est idéal pour découvrir Tokyo hors des sentiers battus)

Je vous invite à cliquer sur les liens des auberges pour connaître les prix et les disponibilités. Si vous utilisez ces liens pour faire vos réservations, je reçois une petite commission, sans que le prix n’augmente pour vous. C’est une façon de m’encourager. Merci! 🙂

Vous êtes sur Pinterest? Vous pouvez ajouter les épingles de cet article : Tokyo hors des sentiers battus : Les quartiers sans touriste de Tokyo

Tokyo hors des sentiers battus Tokyo hors des sentiers battus

* Cet article contient des liens affiliés de partenaires, choisis judicieusement, pour vous aider à découvrir Tokyo hors des sentiers battus et autrement.

Reçois ici mon guide GRATUIT pour économiser à la maison afin de VOYAGER PLUS

Incris-toi pour recevoir les derniers articles, les nouvelles et les codes promo exclusifs.

Tu ne recevras jamais de spam. Il est toujours possible de se désinscrire. Powered by ConvertKit

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Milleetunvoyages
    28 avril 2020 at 3:06

    Vraiment génial!
    C’est très intéressant de découvrir des quartiers méconnus de Tokyo.
    Je connaissais un peu le quartier de Shima-Kitazawa mais pas du tout les autres.
    Ça donne encore plus envie d’y aller 🙂

    Nicolas

    • Reply
      Pam, Voyager sa vie
      20 mai 2020 at 7:11

      Merci pour ton commentaire Nicolas! Effectivement, Tokyo est si grand et il y a tellement à voir. Un voyage ne suffit pas. 🙂

    Leave a Reply