Asie Carnet de voyages Japon

Visiter Kyoto : la liste de mes coups de coeur

Pour être honnête et parce que je me fais toujours un devoir de l’être à 100% ici, Kyoto ne m’a pas tout de suite charmé. Avant de visiter Kyoto, j’avais beaucoup d’attente envers cette ville puisque tout le monde à qui j’avais parlé et tous les blogues que j’avais lus ne disaient que du bon sur l’ancienne capitale. Comme quoi c’était la meilleure étape de leur voyage, que les visites des temples et des sanctuaires étaient carrément géniales et que c’est à Kyoto, contrairement à Tokyo, que l’on voit et ressent mieux le vrai Japon.

Pour ma part, je suis arrivée en fin de journée à Kyoto et je suis allée manger d’excellents sushis au centre-ville. Je ne savais pas trop encore quoi penser de la ville ce soir-là. Je n’avais encore rien vu… Le lendemain, j’ai commencé ma visite de Kyoto au Fushimi-Inari, ce sanctuaire aux centaines de torii. C’est là que j’ai commencé à me poser des questions. Il y avait TELLEMENT de monde. Ce n’était vraiment pas ce que j’étais venue chercher à Kyoto. Tous les attraits touristiques de la ville étaient remplis à rebord de touristes. Rien pour me faire apprécier l’endroit. J’adore visiter les temples en Asie, habituellement je prends le temps de m’y recueillir. C’était impossible de le faire cette journée-là à Kyoto.

J’ai donc décidé de m’enfoncer dans les quartiers résidentiels, d’aller voir à quoi ressemblent les maisons des habitants de Kyoto. J’ai flâné dans les supermarchés. Je suis allée déguster d’excellentes ramens. J’ai pris une Sapporo dans un bar extérieur. Je suis tombée par hasard sur un marché éphémère de quartier proposant des produits locaux. Et puis, c’est là que j’ai commencé à entrevoir le beau de Kyoto. Dans sa vie simple. Dans les ballades au bord de la rivière au coucher du soleil. Dans le sourire de ses habitants. J’ai également passé une journée complète avec un guide de chez Vivre le Japon, passionné par sa ville qui à lui seul m’aura convaincue qu’un séjour à Kyoto est absolument incontournable lors d’un voyage au Japon. Je vous livre alors mes coups de coeur et les meilleures raisons de visiter Kyoto.

View this post on Instagram

[Kyoto, Japan] Aujourd’hui, c’était ma troisième journée à Kyoto. Je n’étais pas encore convaincue que j’aimais cette ville avant cet après-midi. Parfois c’est comme ça, le coup de foudre n’y est pas dès le début. On doit se laisser le temps de découvrir plus amplement la ville avant d’y percevoir quelque chose de différent. Alexandre, mon guide de @vivrelejapon a beaucoup à y voir c’est certain. J’ai appris énormément sur le bouddhisme et le shintoïsme aujourd’hui, ces deux religions si importantes au Japon. Kyoto est remplie de temples et de sanctuaires, c’est ce qui fait une grande partie de son charme. • • • • • #kyoto #vivrelejapon #collab #travel #totravelistolive #wanderlust #explorekyoto #explorejapan #travelblogger #neverstopexploring

A post shared by Pam RJ (@voyagersavie) on

Visiter Kyoto : que faire dans l’ancienne capitale japonaise?

Il ne manque surtout pas de choses à faire à Kyoto. Avec le nombre de temples, de restaurants, de quartiers intéressants et vu le fait que Kyoto se trouve tout près d’Osaka et de Nara, on pourrait y passer des semaines qu’on n’aurait pas tout vu. Pour ma part, j’ai décidé de consacrer 5 jours à Kyoto lors de mon dernier voyage au Japon. C’était juste assez pour m’en faire une bonne idée, mais très peu considérant tout ce qu’il y a à voir. Je vous livre ici, ce qui à mon avis, doit être privilégié lors d’un séjour à Kyoto.

Les rues typiques de Kyoto

Visiter Kyoto et aller au sanctuaire Fushimi-Inari

Déambuler aux abords de la rivière Kamo

D’une longueur d’environ 10km, la rivière Kamo scinde la ville en deux. Il est très agréable de se promener aux abords de la rivière à n’importe quelle hauteur. Lors de mon séjour à Kyoto j’y terminais souvent mes journées avec une petite bière et une collation à regarder le soleil se coucher sur la ville. Les Kyotoites y font des pique-niques, d’autres du vélo et de jeunes amoureux viennent y passer quelques heures. On oublie tout à coup qu’on est en pleine ville et on prend conscience de toute la nature qui entoure Kyoto.

⇒ Pour vous donner une idée du prix des vols vers le Japon, je vous invite à vérifier sur le site Skyscanner. C’est celui que j’utilise personnellement presque toujours puisqu’on y retrouve souvent les meilleurs prix. 

Visiter Kyoto

 

Manger une soupe ramen à la gare de Kyoto

Si je pense au restaurant que l’on retrouve dans les gares ici au Canada, je suis loin d’avoir l’eau à laManger une ramen à la gare de Kyoto bouche… Par contre, à la gare de Kyoto, on retrouve un étage complet consacré à des restaurants qui proposent uniquement des ramens. Les spécialités de chaque région du Japon s’y trouvent. C’est à cet endroit que j’ai gouté ma première dipping ramen et où je suis tombée en amour automatiquement. Si vous êtes comme moi et que vous ne vous lassez jamais d’une bonne soupe japonaise, c’est l’endroit par excellence où aller manger. Je n’ai pas pu m’empêcher, j’y suis retournée deux fois!

Une journée de visite avec un guide de Vivre le Japon

Avant cette journée à Kyoto avec Alexandre, mon guide de l’agence Vivre le Japon, je n’avais jamais fait affaire avec un guide, mis à part pour certaines randonnées. Lorsque Vivre le Japon m’a proposé cette journée, j’ai tout de suite accepté. Il était temps que je vive l’expérience. Quelle première fois! J’en ai tellement appris lors de cette journée à propos du shintoïste et du bouddhiste. Seulement pour ça, j’étais entièrement satisfaite. Combien de fois ai-je visité un temple ne sachant pas exactement comment me comporter ou sans comprendre la moitié des symboles que je voyais? Le fait d’être accompagné par Alexandre lors de cette journée a complètement changé ma façon de voir et de vivre l’expérience dans un temple et un sanctuaire. Tous les détails et l’histoire qui se cache derrière chacune des statues et des symboles n’avaient plus de secret pour moi.

La journée a débuté par la visite du marché Nishiki, moi qui adore les marchés, j’étais servie. Nous avons ensuite déambulé dans les rues du quartier Gion et visité sa pagode et son sanctuaire Yasaka. Après un excellent repas au centre-ville, nous nous sommes dirigés vers le sanctuaire Shimogamo Jinja, le plus ancien de Kyoto et avons terminé la journée par mon préféré, le Temple Sanjusangendo et ses 1001 statues bouddhiques. Celui-ci est plus dispendieux, mais également le plus impressionnant à mon avis.

Si vous voulez vous aussi vivre cette expérience et visiter Kyoto avec Vivre le Japon, vous n’avez qu’à les contacter avec vos envies de découvertes. Chaque journée est unique!

N’oubliez surtout pas de partir assurer lorsque vous voyagez à l’étranger. Je vous invite à effectuer des devis gratuits auprès de ces deux compagnies dans lesquelles j’ai entièrement confiance. Pour les Québécois, Via Escapade et pour les Européens, ACS Assurances. Vous n’êtes toujours pas convaincu que ce soit indispensable? Voici mon article sur les raisons de se procurer une assurance voyage

Restaurants et bars extérieurs près de la gare de Kyoto

C’est absolument par hasard que je suis tombée sur cet espace extérieur, où l’on retrouve, restaurants et bars, tous aménagés à l’intérieur d’anciens conteneurs. Je ne pouvais vous dire si c’était un aménagement temporaire, par contre, si vous êtes dans le coin, pourquoi ne pas aller vérifier si c’est toujours là? C’est un endroit parfait pour partager des petits plats japonais et boire quelques bières tout en écoutant les mix d’un DJ japonais.

Adresse : Au coin des rues Shiokoji-dori et Takakura-dori. C’est à moins de 300 mètres de la gare de Kyoto.

Le quartier Nishijin pour sortir des sentiers battus à Kyoto

La visite du quartier Nishijin est l’un de mes meilleurs souvenirs de mon passage à Kyoto. Pourtant, je n’y ai fait aucune visite bien extraordinaire, j’ai seulement déambulé dans les rues du quartier à la recherche de la vie locale la plus simple. Je voulais observer doucement les Japonais s’adonner à leurs tâches quotidiennes. Nishijin est un quartier résidentiel qui ressemble certainement à des centaines d’autres au Japon, mais il avait ce petit je ne sais quoi. J’aurais volontiers fait la visite d’une de ces maisons de villes japonaises. D’ailleurs, si j’étais vous, je considèrerais sans hésiter la location d’un airbnb là-bas lors d’un séjour à Kyoto. Si vous êtes comme moi et que c’est plutôt la vie locale qui vous attire en voyage, vous devez absolument aller vous balader dans ce quartier.

⇒ Je vous invite à profiter de mon code promo afin d’obtenir 35€ de rabais sur votre première nuit.

⇒ À lire également : Mon itinéraire de deux semaines au Japon.

Visiter Kyoto et découvrir le quartier résidentiel de Nishijin

Le quartier Gion

Le quartier Gion est incontestablement le quartier le plus populaire auprès des voyageurs de passage à Kyoto. Dès qu’on y met les pieds, on comprend très vite pourquoi. Les vieilles maisons de bois donnent un charme absolument unique à Gion. J’ai particulièrement aimé me perdre dans les petites ruelles du quartier et croiser quelques vraies Geishas. Attention, ne vous faites pas prendre! Énormément de Chinoises se déguisent en Geishas pour faire la visite de Gion. Dites-vous tout simplement qu’une vraie Geisha ne s’amuserait pas à se prendre en selfie au beau milieu des rues touristiques…

L’architecture des anciennes maisons japonaises de Gion vaut à elle seule la visite de Kyoto. C’est exactement l’image que j’avais en tête de l’ancien Japon avant d’arriver dans le pays. Bien sûr, ce n’est plus le quartier le plus authentique aujourd’hui, mais si vous avez de l’imagination, il est facile de se projeter 100 ans en arrière en déambulant sur les rues Hanami-koji, Shirakawa et Pontocho.

Une journée à Osaka

En Shinkansen, on rejoint Osaka en seulement 20 minutes. Pourquoi s’en priver? Évidemment, Osaka mérite beaucoup plus qu’une petite journée, par contre, si votre temps est compté, vous aurez tout de même le temps d’en apprécier les attraits principaux. Il ne faut pas manquer Shinsekai street, le marché Kuromon Ichiba, le quartier America Mura et sans oublier, Dotonbori en fin de journée.

P.S Je vous parle plus longuement d’Osaka dans un prochain article.

Une escapade à Nara

Nara ne fait pas partie de mes coups de coeur, au contraire, elle a été pour moi une réelle déception… Je vous en parle dans ma liste de coups de coeur, malgré qu’elle n’en fasse pas partie. Personnellement, je crois que si vous avez peu de temps à Kyoto, le détour ne vaut pas la peine. Ceci est mon avis bien personnel évidemment. Il faut dire que lors de mon passage, il pleuvait beaucoup, alors cela n’a certainement pas aidé. Par contre, ce n’est pas que la température qui a fait en sorte que je n’apprécie pas le détour vers Nara. C’est surtout le fait d’être envahie par des milliers de touristes. C’était la période de vacances pour les écoliers au Japon. Il semblerait que la plupart des écoles organisent durant le mois de mai, des sorties à travers le pays afin de faire découvrir aux jeunes leur propre culture. Je ne vous mens pas, pour se rendre au temple le plus fréquenté, il devait y avoir une file d’au moins 50 autobus. Un scénario pour me donner envie de faire demi-tour sur-le-champ. C’est exactement ce que j’ai fait. J’aurai fait 1h de train pour aller déguster un excellent diner et nourrir quelques daims avant de retourner vers Kyoto. Si vous êtes vraiment très curieux de voir les daims se promener en totale liberté dans les rues où si vous êtes un grand amateur de temples et de sanctuaires, Nara peut être un bon plan. De mon côté, je crois que c’était tout simplement loin d’être la bonne journée pour faire une escapade tranquille à Nara.

Visiter Kyoto et déguster les meilleurs plats

 

Où dormir à Kyoto?

L’auberge que j’ai dénichée à Kyoto a été l’une de mes préférées de mon voyage au Japon. J’ai séjourné dans une chambre double du Piece Hostel qui se situe tout prêt de la gare de Kyoto. Ce qui est un point à ne pas négliger puisque d’une manière ou d’un autre, vous aurez certainement à transiter par cette gare. De plus, les autobus vers l’aéroport du Kansai se trouvent à seulement 200 mètres de l’hôtel. L’hôtel offre le petit déjeuner le plus complet que j’ai vu en Asie, et ce, gratuitement. Les chambres sont abordables, propres et surtout confortables. Bien sûr, c’est petit, mais dans les standards du Japon.

⇒ Voici une liste d’hébergement à Kyoto sur le site Agoda que j’utilise presque toujours lors de mes voyages en Asie. Je vous invite également à faire la comparaison avec Booking. Il arrive que les prix soient meilleurs.

Il m’aura donc fallu quelques jours avant de finalement réellement apprécier le charme de Kyoto. Il ne faut pas toujours se laisser convaincre par sa première impression. Il y a des villes qui gagnent à être connues. Pour moi, c’est ce qu’a été Kyoto. Un charme fin. Une douceur inexplicable. Et surtout, une cuisine inoubliable.

À lire également :

Tu es sur Pinterest? Épingle cet article pour ton prochain voyage au Japon! 

Visiter Kyoto au Japon

 

Cet article contient des liens affiliés. Si vous passez par ceux-ci pour faire vos réservations avant de visiter Kyoto, je toucherai une petite commission et le prix reste le même pour vous. Cela m’aide à toujours vous donner des informations gratuitement. 

Reçois ici mon guide GRATUIT pour économiser à la maison afin de VOYAGER PLUS

Capture d%e2%80%99%c3%a9cran 2018 01 25 %c3%a0 10.13.52

Incris-toi pour recevoir les derniers articles, les nouvelles et les codes promo exclusifs.

Tu ne recevras jamais de spam. Il est toujours possible de se désinscrire. Powered by ConvertKit

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Annabelle
    22 juillet 2018 at 9:36

    J’ai aussi bien de la difficulté à aimer les villes victimes du tourisme de masse tout en concevant bien que j’en fais partie! Kyoto me fait envie depuis longtemps et de savoir que le coup de coeur est arrivé seulement en se baladant dans ses rues, je crois que j’aimerais. C’est toujours de cette façon que j’ai eu mes plus beaux coups de coeur en voyages!

  • Leave a Reply